CONSTRUCTION D'INFRASTRUCTURES SOCIOCOMMUNAUTAIRES : Georges Bada déclenche une opération d'investissements à Abomey-Calavi

Publié le par lanouvellemarche

La machine à développer étiquetée Georges Adédjoyé Bada fonctionne à plein régime. Après avoir passé un temps d'observation des procédures de passation des marchés publics et déblayé totalement le terrain, la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi a déclenché pour le compte de l'année 2017, une série d'actions dont la finalité est de permettre à ses administrés de vivre mieux.

Il s'agit de la construction d'infrastructures sociocommunautaires en l’occurrence les écoles, les marchés, les centres de loisirs, les routes, les forages, etc ; répartis dans chacun des 9 arrondissements que sont Godomey, Akassato, Calavi, Golo-Djigbé, Ouèdo, Zinvié, Togba, Hêvié, et Kpanroun puis d'érection de bâtiments administratifs pour les services communaux dans les conditions optimales de travail. Ceci à travers la série de tournées que le conseil communal en effet entamée sur son territoire de compétence en vue du lancement de plusieurs chantiers avec obligation aux entreprises adjudicataires du respect du délai contractuel.

Escale de Godomey

Le périple du Maire et de sa suite a démarré par le siège de l'arrondissement de Godomey. Conscient de ce que la salle de conférence de cet arrondissement est devenue trop petite pour abriter les sessions des conseils d'arrondissement et autres réunions importantes de l'arrondissement, le CA Germain Cadja-Dodo et les 17 autres élus de Godomey, ont plaidé le dossier au Conseil Communal pour la construction en 6 mois sur le Fadec 2015, d'une grande salle de conférence au rez-de-chaussée; une salle de conférence dotée d'une salle de spectacle, de 5 vestiaires pour femmes et hommes. Une fois construit, le nouveau joyau sera équipé. Un investissement de plus de 85 millions Fcfa, a été prévu à cet effet.

L'Autorité communale, quant à elle, se refuse d'être le messie qui a la

baguette magique de changer tout, ici et maintenant. Très humblement, il indique que le développement des quartiers et villages, le développement des 9 arrondissements et donc de la Commune, sera amorcé lentement mais sûrement. En ce qui concerne la doléance relative au pavage de la voie qui passe devant l'arrondissement, le Maire annonce que cet axe sera pris en compte dans le Projet d'asphaltage à exécuter sous peu par le gouvernement du nouveau départ. Aussi, projette-t-il de peser de tout son poids dans la balance pour que progressivement dans les 9 anciens quartiers de Godomey, soient construits sur le budget Communal, des sièges pour les Chefs quartiers. Cette mesure qui va s'étendre aux autres arrondissements, permettra d'éviter que les CQ et CV continuent d'utiliser leur domicile privé comme siège.

L'éducation, la priorité des priorités pour le Maire Bada

Le Maire a mis un point d'orgue sur le secteur de l'éducation dans sa politique d'investissements locaux. Le No 1 de la Commune explique son choix en s'inspirant de la pensée de Roosevelt, pour qui, l'arme la plus efficace pour tuer une Nation, c'est l'éducation. ''Pour tuer un pays, il faut tuer son éducation '', a déclaré et réitéré plusieurs fois le

Maire avant la remise des sites de construction d'un module de trois salles de classes à l'Epp Dèkoungbé et d'un module de deux classes avec bureau et magasin à l'Epp Cococodji jardin.

Dans la soirée du vendredi 03 mars 2017, la délégation communale a visité respectivement l'Ecole Primaire Publique Sèdonou Alomakoun de Zogbadjè et l'Ecole Primaire Publique Calavi Finafa dans l'arrondissement central de Calavi. A l'Epp Sèdonou Alomakoun, Mme Marguerite Acacha et Bernard Hounsou, respectivement Chef quartier de Zogbadjè et CA de Calavi-Centre ont tour à tour félicité le Maire pour l'attention accordée à cette école qui, disent-ils, va recevoir d'ici trois mois, ses premiers bâtiments administratifs.

Il faut mentionner pour finir que le Maire Georges Bada a, au cours de son périple dans les arrondissements, demandé que les acteurs de l'école, les élus locaux et communaux, les Associations des parents d'élèves, marquent à la culotte les entreprises en charge des travaux, afin que leurs réalisations soient des prestations de qualité, en temps requis, partout où les chantiers viennent d'être ouverts sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi.

Escale d'Akassato, de Golo-Djigbé et de Zinvié

La randonnée communale a amené le Maire et sa suite à savoir les deux Adjoints, des Conseillers communaux, les Directeurs Techniques et Cadres de la Mairie, successivement dans les arrondissements d'Akassato, de Golo-Djigbé et de Zinvié. Dans le premier arrondissement cité supra, l'autorité s'est contentée de réceptionner officiellement la salle de réunion de cet arrondissement qui

a fait peau neuve et dotée en mobiliers de bureau. Elle a par la suite mis le cap sur Gbétagbo où, à l'Ecole Primaire Publique de cette localité, a été faite une remise de site pour la construction, dans un délai impératif de trois mois, d'un module de trois classes au profit des apprenants. Une chance également pour l'arrondissement de Golo-Djigbé qui a bénéficié déjà de la construction d'infrastructures marchandes: 8 boutiques et 8 hangars inaugurés au profit des usagers du grand marché de Golo-Djigbé. Cap a été ensuite mis, dans quelques encablures du marché, sur l'école maternelle de Golo-Djigbé. Ici sera érigé pour ces bouts de bois de Dieu, un module de deux classes plus bureau et magasin. Le délai contractuel d'exécution des travaux est de 3 mois également.

Enfin, le périple a été bouclé par une descente musclée à l'arrondissement de Zinvié. Christophe Ayissi, Chef de terre a mis les petits plats dans les grands pour un accueil majestueux au Maire Bada. En témoignage des nombreuses sollicitudes que ce dernier accorde à l'arrondissement de Zinvié. Dans cet arrondissement-ci, le Conseil Communal a remis le site de la construction d'un module de deux classes à Houègoudo. L'entreprise a rigoureusement 4 mois pour livrer le module de classes. Dans la même veine de politique d'investissements dans le secteur de l'éducation, le Maire et sa délégation se sont rendus au Complexe scolaire de Zinvié-Fandji. Ici, il est question pour l'autorité de corriger un déficit d'infrastructures scolaires dû au besoin tangible exprimé en la matière à Sokan, un nouveau village voisin à Zinvié-Fandji mais qui ne dispose pas d'école. Toute la communauté scolaire et les parents d'élèves de Zinvié sont très enthousiasmés par les œuvres salvatrices en voie d'être posées dans leur localité. Le CA Ayissi a, pour la circonstance, adulé le Maire pour son sens aigu de développement. C’est dire que le maire Georges Bada a mis le turbo pour le développement de sa commune.

Source : Mairie d'Abomey Calavi

 

Commenter cet article