Douanes togolaises : MARC ABLY-BIDAMON EXPLOSE LES RECORDS DE PERFORMANCE

Publié le par lanouvellemarche

Pour la première fois dans l’histoire du Togo, la contribution mensuelle d’une structure financière au budget national avoisine les 15 milliards de francs CFA. Cette performance est l’œuvre des douanes togolaises et de son directeur général, Marc Ably-Bidamon.


Nommé en début d’année 2006 à la suite de l’accession à la magistrature suprême de Faure Gnassingbé, président de la République togolaise, le directeur général des douanes togolaises, Marc Ably-Bidamon, précédemment directeur général de Togo-Cellulaire, un réseau de téléphonie mobile de ce pays ne cesse d’aligner des performances.

 

Et ce, en dépit des intoxications des détracteurs qui ne voient que la mal partout. En effet, conscient qu’il faut bâtir l’avenir en tissant au bout de l’ancienne corde, le DG n’a pas balayé d’un revers de la main l’œuvre entamée par ses prédécesseurs. Toutefois, issu des hautes écoles européennes, il a apporté sa touche particulière consistant en la rigueur, la transparence dans la gestion, l’obligation de résultats et de compte rendu, l’équité et le haut sens patriotique. Conscient également que le Togo peut amorcer son décollage économique sous la gouvernance éclairée du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, Mr Bidamon n’a pas ménagé ses efforts pour lui fournir à travers la contribution des douanes au budget national, les moyens nécessaires pour la reconstruction du pays. C’est ainsi que depuis sa nomination, le DG douanes bat les records de performance. En effet, un an après sa prise de fonction, c’est-à-dire en 2007, les recettes douanières au budget national dépassaient pour la première fois la barre des cent (100) milliards. Et c’est également sous lui que pour la première fois la contribution mensuelle atteint les dix (10) milliards. C’était en avril 2008. La même année, les recettes annuelles se chiffraient à cent vingt (120) milliards. La conséquence directe de cette évolution positive, c’est la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé pour le bonheur de ses compatriotes.

En témoignent les nombreux chantiers de construction des infrastructures routières ouverts sur toute l’étendue du territoire national notamment à Lomé, la capitale. Si comme cela ne suffisait pas, on apprend que cette structure étatique sous tutelle du ministère de l’économie et des finances vient d’engranger un nouveau record. Pour la première fois, les recettes mensuelles dépassent la barre des quatorze (14) milliards de nos francs. C’est l’information qui vient de nous parvenir et ceci pour le compte du mois de mai qui vient de s’achever. Tous ces résultats positifs s’opèrent sous la maestria du directeur général Marc Ably-Bidamon Dèdèriwé soutenu par tous les cadres, les inspecteurs et les agents de ladite structure en particulier le directeur de l’informatique, des statistiques douanières, de la comptabilité et du budget, Amana Agbenda.

Rbidamon-.JPGochereau AVIDOUTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article