Plainte contre les journaux béninois : REKYAT MADOUDOUGOU DEBOUTEE PAR LA JUSTICE

Publié le par lanouvellemarche

Alors qu’elle avait porté plainte contre un certain nombre d’organes béninois devant les juridictions nationales, la ministre de la micro finance Rékyat Madougou vient d’être déboutée.

 

« Disons qu’il n’y a pas lieu à ordonner la mesure sollicitée ; déboutons Madame Rékiatou Madougou du surplus de ses demandes ; condamnons Madame Rékiatou Madougou aux dépens », voilà la décision du juge des référés qui vient boucler le bec à la ministre de la micro finance qui a jugé bon d’assigner des organes de presse locaux pour un article qui ne cite même pas son nom.

 

 De quoi s’agit-il. Rékyat Madougou, ministre de la micro finance, de l’emploi des jeunes et patati patata, du haut de ses 1m 64 a jugé utile de faire parler d’elle en assignant en justice des organes de presse qui ont publié un article intitulé « Touche pas madame la ministre ».

 

 Alors même que nulle part dans cet article le nom de notre ministre n’a pas été évoqué, elle estime qu’il parle d’elle. S’il vrai qu’on parle d’une femme ministre d’un gouvernement, ils sont nombreux à se demander ce qui lui permet de se reconnaitre là dedans. Mieux, il n’est pas dit également qu’il s’agit d’une ministre du gouvernement béninois.

 

De plus si c’était le cas, il y a quand même huit dames au gouvernement du président Boni Yayi. Alors de quoi se mêle t- elle ? A la lumière de ce qui précède, on est en droit de se demander si Rékiatou Madougou se retrouve dans ce qui a été évoqué dans ladite chronique. Si c’est le cas, au lieu de monter sur ses grands chevaux pour tirer sur la corde, elle ferait mieux d’en prendre acte et au besoin corriger ce qui peut l’être. On ne fini jamais d’apprendre. Nous vous proposons ici un pan de la décision qui montre que la ministre de la micro finance a perdu son procès.

 

Karl Dodji Akouété

 

Publié dans Le Bénin comme il va

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article