PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DU BENIN :Edouard Loko et Wilfried Houngbédji, les visages de la communication officielle

Publié le par lanouvellemarche

Ils sont deux journalistes émérites ayant fait leur preuve dans la profession depuis des années. Ils sont tous les deux aujourd’hui, les visages de la communication officielle de la présidence de la République du Bénin. Edouard Loko et Wilfried Léandre Houngbédji, puisque c’est d’eux qu’il s’agit mettent aujourd’hui leur compétence et leur expérience respectives acquises dans l’exercice de leur profession, au service du président de la République pour l’un et du gouvernement pour l’autre.

En effet, même si beaucoup ne font pas la différence entre les postes qu’occupent les deux hommes de la plume et du papier, il faut dire que selon le décret numéro 2016/293 en date du 17 mai 2016, Edouard Loko est en même temps chargé de mission et responsable média du Chef de l’Etat, alors que Wilfried Léandre Houngbédji est le directeur de la communication de la présidence de la République.

Aujourd’hui, l’ancien conseiller à la Haac Edouard Loko est la voix autorisée pour parler au nom du président de la République tandis que l’ancien journaliste de ‘’La Nation’’ Wilfried Léandre Houngbédji est celui qui porte la voix de la présidence de la République et par ricochet du gouvernement et terme de communication.

Même si beaucoup avaient émis des réserves sur la communication gouvernementale au début du mandat du président Patrice Talon, il faut reconnaitre que depuis l’entrée en scène de ces deux anciens hommes des medias, cette communication s’est nettement amélioré, en témoignent les nombreuses sorties médiatiques de Wilfried Léandre Houngbédji sur les chaines de télévisions, de radios et sur ‘’Café Médias Plus’’ pour éclairer la lanterne des uns et des autres sur d’importants sujets de l’heure. Quant à Edouard Loko, discret qu’il est, il est le métronome de l’image de marque du président de la République dans tous les sens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article