CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE DU TOGO : Ingrid Awadé, le Phénix qui renaît de ses cendres

Publié le par LA NOUVELLE MARCHE

On l’aime ou on ne l’aime pas. Dans tous les cas elle ne passe pas inaperçue. On a toujours un avis à émettre à son égard. Elle suscite le débat et sa dernière nomination n’est pas pour la mettre sous éteignoir. Madame Ingrid Atafeinam Awadé puisque c’est d’elle qu’il s’agit est née sous une étoile particulière et non seulement elle est comme un roseau qui plie mais ne rompt pas comme décrit dans la fable de Jean de la Fontaine mais elle a l’âme d’un phénix qui renaît toujours de ses cendres. Il n’est pas superflu de noter que dans la mythologie grecque, le phénix est un oiseau qui ressemble à un héron. Il est le symbole de l'immortalité et la résurrection. En effet, il serait mort puis ressuscité dans les flammes.

Oiseau de feu, le Phénix est un animal noble et sacré, dont la perfection est telle, qu’il n’en existe qu’un seul. Il n’a aucun congénère, ni descendant. Il est très indépendant et ne se laisse pas apprivoiser. C’est dire que celle qui préside désormais aux destinées de la Caisse nationale de sécurité sociale a un destin de cet animal mythologique. En effet, alors qu’elle avait été aux commandes de la direction générale des impôts durant des années, elle avait été appelée à mettre ses expériences au service de la Délégation à l'organisation du secteur informel (DOSI). Même si le citoyen  doit servir partout où le devoir l’appelle, sa nomination à la Délégation à l'organisation du secteur informel (DOSI) avait été vue et analysée par certains comme une disgrâce et une descente aux enfers.

 Mais fort curieusement Ingrid Atafeinam Awadé ne voyait pas les choses de la même façon. A la tête de DOSI, elle s’est évertuée à imprimer sa marque et à mettre toute son énergie à la tâche à elle confiée. Aujourd’hui, tout le monde connait DOSI. Beaucoup croyaient que son heure était révolue et c’est avec surprise que lors du conseil des ministres du 31 mars 2017, elle avait été appelée à diriger la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (Cnss) qui pendant des décennies avait été dirigée par Walla. Le décret de sa nomination qui a été pris en conseil des ministres stipule : « Le conseil des ministres entendu, décrète : Article 1er : Madame Ingrid Atafeinam Awadé, Ingénieur financier, est nommée directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ».

 Femme énigmatique, Ingrid Awadé fait l’objet de tous les fantasmes et sa nomination est diversement appréciée dans l’opinion nationale togolaise. Ingénieur financier, conseillère financière du président de la République, ancienne directrice générale des impôts et ancienne directrice de la délégation à l’organisation du secteur informel Ingrid Awadé n’est plus à présenter. Quand elle était à la tête de la direction générale des impôts, elle a pu hisser cette institution financière à un niveau appréciable. Elle a mis en difficulté le réseau de certains hommes d’affaire qui ne sont jamais en règle du vis-à-vis des fics à travers des redressements fiscaux. Ce qui a permis le renflouement des caisses de l’Etat. Elle a le background et l’expérience nécessaires pour mener à bien et réussir la mission que le président de la République togolaise, Faure Gnassingbé lui a confiée à travers une nouvelle dynamique qu’elle va insuffler à cette institution financière.

Eros NOUWOKPO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article